Hypnose et thérapies brèves

Soyez bien, simplement

Étiquette : émotions

Conflits interpersonnels, en maîtriser les émotions

« Je vais voir mon frère, je sens qu’on va encore s’engu…., de toute façon il s’imagine que j’ai la belle vie et qu’il n’y a que lui qui fait des efforts pour les parents»- citation anonyme et unanime

Le désaccord, la colère, le conflit sont nécessaires, c’est aussi une affirmation de soi, de ses idées, de ses opinions, une énergie. A une condition tout de même, c’est que ça soit constructif. 
Mais quel dommage de se disputer systématiquement avec les personnes que l’on aime, ou avec un collègue avec qui nous passons tant de temps. Quelle perte d’énergie quand, au lieu de s’en réjouir, on appréhende certaines rencontres car on sait à l’avance que ça va partir en vrille, que les mots et les maux vont fuser, trop vite, faire mal et qu’on va le regretter, mais que c’est plus fort que nous !

Il est pourtant simple de faire évoluer ses perceptions, son mode de communication, de se mettre un peu plus à la place de l’autre, de l’écouter un peu mieux…sans pour autant renoncer à nos opinions.
Changer de perspective, travailler sur la colère, faire le deuil de la souffrance que nous a infligé une personne, réviser ces histoires de place familiale que l’on traîne depuis trop longtemps, ce sont de belles évolutions en perspective n’est-ce pas ?

Confiance en soi? la rencontrer, la retrouver

N’avez vous pas ressenti au moins une fois dans votre vie, l’impression d’en manquer?

Attention,  le manque de confiance en soi, quand il est modéré peut être un bon moteur, pour faire bien les choses, pour en rajouter dans la recherche de l’excellence…

Mais qu’en est-il de tous ces maux qui font souffrir au quotidien : une excessive timidité, un sentiment d’infériorité, la peur du regard de l’autre, l’impression de se sentir jugé, de gêner, une paralysie face à l’action parce qu’on ne se croit pas capable, ce qui génère procrastination, frustration…

Les causes en sont multiples, l’une d’elle ramène à un autre de mes articles : les croyances limitantes

On peut aussi avoir intériorisé  de façon totalement inconsciente une émotion négative (dégout, peur, honte…), ce qui génère des inhibitions ravivées dans certains contextes.

De façon plus consciente, des échecs peuvent créer la peur de recommencer…heureusement, aujourd’hui l’échec est un peu revalorisé. Je ne peux résister à la tentation de citer cette phrase d’Oscar Wilde «il faut toujours viser la lune, car même en cas d’échec, on atterrit dans les étoiles »

On voit bien et on sait tous que ce manque de confiance n’a rien d’objectif ni de rationnel.

Alors pourquoi ne pas s’en libérer quand elle devient un handicap personnel et social ?

Il existe en hypnose de multiple façon d’y travailler en partant de la racine du problème : ancrer des moments où à l’inverse on a ressenti la confiance, régresser jusqu’à la source du manque de confiance et apporter les modifications,  demander à notre sage intérieur l’autorisation d’avoir confiance….

En PNL, un magnifique protocole permet de rentrer dans son cercle d’excellence pour y faire une belle rencontre avec soi-même.

il n’y a pas de séance type bien sûr, c’est personnel et ça se construit, en lien avec le praticien, au cours de l’entretien.

Croyances limitantes, s’en libérer!

“Je suis nul”

” on m’a dit un jour que je n’étais pas douée pour la musique”

” ça ne sert à rien, de toute façon, elle n’est pas faite pour le sport”

” mon fils, il est comme moi, je n’ai jamais été trop bon dans les études, hein mon grand? tu es comme ton papa?”

” Dans notre famille, on n’a jamais eu de poste à responsabilités”

” Chez nous, gagner de l’argent, ça n’a jamais été facile, ça n’est pas pour nous ça! on est des gens simples”

“il a le gros nez de son grand-père”

Je suis sûre que vous en avez aussi de ces petites phrases en apparence anodines. Parfois, elles prêtent même  à sourire.  Pourtant, dites une seule fois, ou répétées à l’envie, elles s’inscrivent durablement dans notre inconscient. Elles peuvent aussi être perçues consciemment sous forme d’émotions douloureuses.

Ces paroles, dont l’intention a pu être bienveillante, se transforment alors en arme de destruction massive et ont  un impact lourd et durable sur notre vie : inhibition face à l’action, perte de confiance, répétition d’échecs pré-programmés, sentiment d’infériorité…

Pourtant, nettoyer notre inconscient de ses croyances limitantes est tout à fait possible.

il s’agit assez simplement, à un niveau inconscient,  de déprogrammer une croyance négative et de la remplacer par une croyance positive. par exemple: “je suis nul en sport” par “j’ai toutes les aptitudes nécessaires pour m’éclater en sport et commencer un entrainement”… Plutôt simple n’est-ce pas?